Nantes : le musée du château des ducs, un outil de propagande anti-breton


Bretagne Réunie interpelle les têtes de listes au sujet de la réécriture de l’histoire nantaise.

Suite à la présentation de plusieurs expositions municipales au château des ducs de Bretagne :

•            une passée : « Nantais venus d’ailleurs » en 2011

•            et deux en cours : « Un siècle avec toit(s) » en novembre-décembre 2013 ; « Nantes en guerres » de février 2013 à février 2014

Bretagne Réunie s’inscrit à nouveau contre une réécriture partielle de l’histoire nantaise avec entre autres :

- le château des ducs de Bretagne présenté comme un château de la Loire.

- la Bretagne et les Bretons présentés comme étant étrangers à Nantes.

- la Bretagne et les Bretons particulièrement présentés sous le prisme de l’extrême droite.


Cette réécriture de l’histoire s’inscrit dans la marginalisation de l’histoire bretonne de Nantes dans le musée d’histoire de Nantes au château des ducs de Bretagne.

Après les 5 salles de la première séquence du musée « le château, Nantes et la Bretagne jusqu’au XVIIème siècle », la référence à l’histoire de la Bretagne disparaît progressivement dans les 27 autres salles alors que Nantes tout au long de son histoire s’inscrit dans l’espace Breton (révolte du papier timbré – les bonnets rouges de Basse Bretagne ; révolution française – le club Breton ; le mouvement ouvrier ; l’église catholique ; la culture et les arts – Les Seiz Breur ; le CELIB…)

Bretagne Réunie demande donc aux têtes de listes aux élections municipales de 2014 de s’engager afin qu’au cours du prochain mandat la réécriture de l’histoire nantaise relayée dans des expositions municipales ou dans le journal municipal cesse.

Bretagne Réunie demande aussi que l’histoire bretonne de Nantes soit traitées à sa juste place dans le musée d’histoire de Nantes et ce en toute rigueur scientifique et historique.

7 Seihz info

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Notre Dame des Landes : des subventions pour la construction de cabanes ?

Emmanuel Macron : cet homme est dangereux

FRANCE : La grande réforme de l'éducation nationale !!!