Obama pousse l'Europe vers le gaz de schiste


Demain une France constellée de puits de gaz de schistes ? 

Bretagne : demande de permis sur 
 
une superficie totale d'environ 21.000 km2, portant sur partie du département 
du Finistère)


«Nous avons été bénis par une nouvelle source d’énergie et nous sommes prêts à vous en exporter et à vous aider à réduire votre dépendance de la Russie.» C’est un Barack Obama préoccupé par la crise ukrainienne et solidaire de l’Union européenne (UE) qui a fait cette offre mercredi à Bruxelles à l’issue d’un sommet Etats-Unis - UE. «Nos ministres de l’Energie vont se rencontrer dès la semaine prochaine afin de trouver les meilleurs moyens pour assurer notre sécurité d’approvisionnement.»

Le président américain effectuait hier son premier déplacement officiel dans la capitale européenne depuis son arrivée à la Maison-Blanche en 2009.

Lors de son allocution, Barack Obama a fait clairement référence au gaz de schiste, exploité désormais à grande échelle aux Etats-Unis. «Il faudra toutefois des années pour en exporter en grandes quantités, a-t-il prévenu. Le gaz américain ne pourra constituer qu’un appoint. Il vous appartient de mobiliser vos propres ressources pour assurer votre autosuffisance.» Le président démocrate a rappelé que l’exploitation du gaz de schiste implique certains défis, que les Etats-Unis ont accepté de relever. Pour lui, la crise ukrainienne constitue un rappel à l’ordre afin que l’Europe prenne la question de son approvisionnement énergétique au sérieux.

L’Europe importe jusqu’à 30% de ses besoins de la Russie, dont plus de la moitié transite par l’Ukraine. Pour José Manuel Barroso, président de la Commission européenne, l’UE n’est pas restée les bras croisés. Il a expliqué qu’une politique de diversification des sources d’importation est en cours. Il a rappelé que l’UE a construit le gazoduc South Corridor pour importer le gaz d’Azerbaïdjan. Il a également plaidé en faveur de l’exploitation du gaz de schiste en Europe. A présent, les Vingt-Huit n’ont pas de politique arrêtée en la matière: certains pays comme la Pologne, la Roumanie et le Royaume-Uni sont de fervents partisans. D’autres, notamment la France, ont imposé un moratoire.

José Manuel Barroso a rappelé que la stratégie 2030 de l’UE répond aux défis énergétiques de demain. Ses principaux composants sont les programmes d’économies et d’efficacité, le développement d’un marché énergétique unique et l’interconnexion des réseaux et, enfin, les énergies renouvelables. Un plan détaillé sera présenté au sommet européen de juin.


Le temps CH

FRANCE
Et après 


Commentaires

  1. les causes premières de la guerre en syrie ont pour une part importante le gaz qatari , le gouvernement syrien leur ayant refusé le passage les qataris sont obligé de le liquéfier pour l'exporter ce qui en augmente considérablement le coût, le rendant ainsi non compétitif face au gaz russe .Le projet Nabucco ayant été par ailleurs abandonné...Le gaz de schiste de l''est de la pologne est actuellement exploité par Chevron et les gisements découverts en Ukraine n'attendent que les investisseurs .La déclaration d' Obama améne ainsi d'autres réflexions sur l'exploitation politique par l'UE et les USA de la révolution kievenne puis du coup d'état organisé sous la surveillance du départemenr d'état US comme l'a révélé l'entretien entre la sous secretaire d'état Nuland et l'ambassadeur US .: l'enjeu étant donc la distribution du gaz en europe..en faisant perdre à la russie ce marché vital pour son économie et en nous rendant encore plus dépendant des usa .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour vos commentaires. IL faut bien forcer les européens réticents à avoir besoin du gaz de schiste ... il y a vraiment quelque chose de contre nature à dépendre des USA ... alors que la Russie fait aussi partie jusqu'à l'Oural de l'Europe ...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Notre Dame des Landes : des subventions pour la construction de cabanes ?

Emmanuel Macron : cet homme est dangereux

FRANCE : La grande réforme de l'éducation nationale !!!