lundi 15 avril 2013

Rappel : la Grèce va bien, Le chômage dépasse 27%




Le taux de chômage en Grèce a poursuivi sa hausse en janvier pour atteindre 27,2% contre 26,4% en décembre et 21,5% un an auparavant, touchant surtout les jeunes, a annoncé jeudi l'Autorité des statistiques grecques (Elstat).

Chez les moins de 24 ans, près de six jeunes sur dix (59,3%) sont privés d'emploi, et chez les 25-34 ans, plus du tiers (34,2%), selon Elstat.


Les femmes sont plus frappées que les hommes, près d'un tiers d'entre elles (31,4%) contre 23,9% pour les hommes.

Depuis décembre 2012, le nombre des chômeurs a augmenté de 95 709 tandis que sur un an, de 281 048.

Les régions les plus touchées restent la région d'Epire dans le nord-ouest (29,2%), suivie de l'Attique, l'agglomération d'Athènes (28,4%) et de la Macédoine-Thrace (nord-est) à 28,2%.

L'explosion du chômage en Grèce est consécutive à la crise de la dette de 2010, et aux politiques d'austérité stricte imposées par les créanciers du pays, zone euro et FMI, qui ont entraîné une profonde récession avec un recul du PIB depuis cinq ans consécutifs.

La question du chômage fait partie des sujets abordés dans les discussions entre les inspecteurs de la troïka UE-BCE-FMI avec le gouvernement grec.

La Grèce s'est engagée à réduire sa fonction publique en échange de l'aide financière de la zone euro et du FMI et la troïka insiste sur la mise en oeuvre effective de ce dégraissage afin de poursuivre la réduction des dépenses publiques du pays surendetté, mais le gouvernement résiste à ces demandes en raison même de l'explosion du chômage.

Le gouvernement s'est engagé, selon les accords signés avec les créanciers du pays l'année dernière, au départ de 150 000 salariés du public au total d'ici 2015.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire