La Via Campesina International passe le flambeau à l'Afrique



La Via Campesina, le mouvement international d'organisations paysannes de masse clôturera sous peu sa 6e Conférence Internationale qui a lieu du 9 au 13 juin au Padepokan Pencak Silat Indonesia, Taman Mini, à Jakarta, Indonésie. Le mouvement a pris des décisions cruciales concernant ses stratégies futures, ses nouveaux membres, les nouveaux coordinateurs et d'autres sujets internes de grande importance.

Des leaders de LVC ont révélé que le Secrétariat Opérationnel International installé en Asie durant les 8 années passées, déménagera prochainement à Zimbabwe en Afrique.


« Nous allons passer le flambeau à l'Afrique cette année. L'Afrique est un continent très important car il est particulièrement visé par les transnationales. Elles s'accaparent des terres et cherchent à imposer le modèle de révolution verte avec les OGM. En Asie, nous savons déjà que la révolution verte a échoué ici. Nous nous sentons solidaires et unis avec les Mouvements paysans d'Afrique pour mettre fin à la ré-colonisation et emprunter le chemin d'un développement qui bénéficiera réellement aux populations et paysans africains, »

a déclaré Henry Saragih, coordinateur international de LVC et dirigeant du SPI.

33 nouvelles organisations membres ont été ratifiées lors de cette conférence, ramenant le nombre à 183 au total, y compris des nouveaux pays tels que la Palestine et Taïwan. Ces membres ne sont pas seulement des organisations paysannes, mais encore des mouvements de peuples indigènes, des mouvements de femmes, des mouvements urbains, des mouvements de personnes sans terre et beaucoup d'autres.


Évoquant les stratégies d'avenir du mouvement, Elizabeth Mpofu, de l'organisation paysanne de Zimbabwe qui hébergera le siège international de LVC l'année prochaine, affirme que

« Dans les prochaines années nous allons continuer à intensifier les débats et nous engager à nouveau par rapport à nos sujets clés, décidés pendant notre dernière conférence internationale à Maputo, Mozambique. »

Le plan d'action principal sera publié le 13 juin, mais Mpofu a laissé entendre que l'accent sera mis sur la consolidation de la campagne contre la violence envers les femmes, sur plus d'espace au jeunes et aussi la promotion d'un agenda positif à travers la campagne internationale des semences.

La déclaration de Maputo de LVC évoque également des sujets clés tels que la construction d'un mouvement international pour la souveraineté alimentaire en collaboration avec des alliés, la pression pour une Déclaration des Nations Unies sur les Droits des Paysans, le combat contre le libre-échange et les sociétés transnationales, la promotion de la réforme agraire et la lutte contre le changement climatique, parmi d'autres.

Jeanne Verlinden, une jeune leader du Mouvement d'Action Paysanne (MAP) en Belgique a déclaré que « En tant que jeunes, nous sommes très fiers que cette année, LVC passe sa 20e année et déménage en Afrique afin de renforcer les paysans et paysannes sur place. En tant que jeunes, nous voulons voir une société mondiale valorisant ses agriculteurs et paysans et reconnaissant notre droit à produire la nourriture pour la société. Nous avons pris l'engagement d'assurer l'avenir de l'agriculture paysanne durable et de protéger la terre-mère. »


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Notre Dame des Landes : des subventions pour la construction de cabanes ?

Emmanuel Macron : cet homme est dangereux

FRANCE : La grande réforme de l'éducation nationale !!!