Richard Falk, rapporteur de l'Onu pour la Palestine, exclut de démissionner

Critiqué par Israël et les Etats-Unis, le rapporteur de l'Onu sur la situation des droits de l'Homme dans les territoires palestiniens a exclu mardi de démissionner et reproché à ses détracteurs de l'accuser d'antisémitisme pour détourner l'attention des dérives de la politique israélienne.

Richard Falk, un Juif américain, ancien professeur de droit international à l'Université de Princeton, a dénoncé lundi le blocus de la bande de Gaza, qualifié de "punition collective" infligée aux Palestiniens.


Il a aussi demandé cette année au Conseil des droits de l'homme de l'Onu l'ouverture d'une enquête sur des suspicions d'actes de torture à l'encontre des détenus palestiniens dans les prisons israéliennes, provoquant le départ des délégations israélienne et américaine.

L'ambassadrice des Etats-Unis auprès du Conseil siégeant à Genève, Eileen Chamberlain Donahoe, l'a depuis jugé "inapte à occuper la fonction de rapporteur spécial des Nations unies".

Richard Falk a accusé mardi le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon, de "participer aux attaques" lancées contre lui par Washington et par UN Watch, une ONG basée à Genève qu'il qualifie d'"organisation du lobby pro-israélien".

"Je n'ai pas l'intention de démissionner et il ne semble pas y avoir d'initiative formelle pour demander ma révocation", a-t-il dit à la presse. "Mon rôle, consistant à essayer de décrire honnêtement la situation à laquelle les Palestiniens sont exposés dans un contexte d'occupation prolongée, provoque ce genre de réactions qui consiste à faire passer les critiques contre Israël pour de l'antisémitisme."

Peu après avoir pris ses fonctions à l'Onu, en mai 2008, Richard Falk avait provoqué une polémique en comparant l'attitude de l'armée israélienne à Gaza à celle des nazis pendant la Seconde Guerre mondiale en Europe. (Stéphanie Nebehay, Tangi Salaün pour le service français, édité par Gilles Trequesser)


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Notre Dame des Landes : des subventions pour la construction de cabanes ?

Emmanuel Macron : cet homme est dangereux

FRANCE : La grande réforme de l'éducation nationale !!!