Syrie : la grand hypocrisie


La CIA et des forces spéciales américaines forment depuis des mois dans le secret des rebelles syriens en Jordanie et en Turquie, selon le Los Angeles Times. Ce programme, qui a longtemps alimenté la rumeur, a débuté en novembre 2012 dans une base américaine au sud-ouest d'Amman.


D'après le journal qui cite un commandant de l'opposition, il consiste en sessions de deux semaines pour 20 à 45 combattants. Les insurgés de l'armée syrienne libre (ASL) s'entraînent au maniement de fusils et missiles antichars et d'armes lourdes pour résister aux avions des forces loyalistes.

La Maison Blanche a annoncé le 13 juin qu'elle voulait apporter un "soutien militaire" aux insurgés, mais n'a jamais précisé officiellement si cela impliquait de leur fournir des armes. Des analystes estiment que Washington n'enverra pas d'armements lourds et sophistiqués, mais du matériel léger, insuffisant pour changer le cours du conflit.

Historiquement, la CIA est réputée entraîner et armer en secret des insurgés dans de nombreux conflits du globe, avec l'appui de forces spéciales américaines. Ni la centrale de renseignements, ni la Maison Blanche n'ont voulu commenter les informations de presse.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry participe à une nouvelle conférence des "Amis de la Syrie" au Qatar samedi, pour coordonner avec dix autres pays l'aide, y compris militaire, à apporter à la rébellion syrienne. Le projet de conférence internationale de paix, dite Genève 2, sera également à l'ordre du jour après l'échec du sommet du G8 à s'entendre sur une sortie de crise.



Washington rejette l'idée d'une zone d'exclusion aérienne en Syrie et L'Arabie saoudite pourrait fournir des missiles sol-air aux rebelles syriens

L'Arabie saoudite envisage de fournir à l'opposition syrienne des missiles antiaériens pour combattre l'aviation du président syrien Bachar al-Assad, a rapporté, dimanche 16 juin, l'hebdomadaire allemand Der Spiegel.


Selon la publication, qui cite un rapport confidentiel reçu la semaine dernière par les services du renseignement et le gouvernement allemands, Ryad réfléchit à l'envoi de missiles sol-air à courte portée MANPADS ("Man-portable air-defense systems") aux rebelles syriens. Ces missiles, tirés à l'épaule, peuvent atteindre des avions et des hélicoptères volant à basse altitude. C'est ce type d'armes, fournies par les Etats-Unis, qui avaient donné aux moudjahidine afghans la capacité de lutter contre l'écrasante supériorité aérienne des troupes soviétiques dans les années 1980.


Les rebelles disent avoir reçu des armes modernes


L'Armée syrienne libre (ASL), principale force d'opposition armée, a de son côté récemment reçu "des quantités d'armes modernes, dont certaines (...) susceptibles de changer le cours de la bataille", a indiqué à l'AFP Louaï Moqdad, coordinateur politique et médiatique de l'ASL.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Notre Dame des Landes : des subventions pour la construction de cabanes ?

Emmanuel Macron : cet homme est dangereux

FRANCE : La grande réforme de l'éducation nationale !!!