De la chine à l’Ukraine , les Etats-Unis poursuivent l’ambition de dominer le continent euroasiatique


John Pilger
The Guardian
Thursday 17 April 2014 16.41 


J’ai revisionné le Dr Strangelove l’autre jour. Je ai vu ce film peut-être une douzaine de fois; il met en lumière la signification de nouvelles insensées. Quand "le King " TJ Majeur Kong va " àla confrontation avec le Rooskies" et dirige le B52 le bombardier nucléaire vers une cible en Russie, "le Mâle" Général Turgidson tente de rassurer le président. Frappez d’abord, dit le général et" Il n’y aura pas plus de 10-20 millions tués, au plus ". le Président Merkin Muffley :" je n’entrerai pas dans l’histoire comme le tueur de masse le plus grand depuis Adolf Hitler. "Général Turgidson :" peut-être cela pourrait être mieux, M. le Président, si vous étiez plus concernés par les Américains que par votre image dans les livres d’histoire. "


Le génie du film de Stanley Kubrick est qu’il représente précisément la démence de la guerre froide et ses dangers. La plupart des personnages sont basés sur ldes personnes réelles et des fous réels. Il n’y a aucun équivalent de Strangelove aujourd’hui parce que la mentalité populaire est orientée presque exclusivement vers nous mêmes d’une manière nombriliste, comme si l’identité était l’esprit moral de l’époque et la vraie satire en devient superflue, pourtant les dangers sont les mêmes. L’horloge nucléaire est restée à cinq minutes des douze coups de minuit; les mêmes faux prétextes sont hissés au-dessus des mêmes cibles par le même "le gouvernement invisible", comme Edward Bernays, le chercheur en relations publiques, décrit la propagande moderne.


En 1964, l’année où Dr Strangelove a été réalisé, "l’écart entre les forces nucléaire " était le faux prétexte. Pour construire plus d’armes nucléaires en plus grande quantité et poursuivre une politique non déclarée de domination, le Président John F Kennedy a approuvé la propagande de la C.I.A. qui affirmait que l’Union soviétique était bien en avance sur les EU dans la production de missiles balistiques intercontinentaux. Des Une entières ont été remplies sur "la menace russe". En fait, les Américains étaient alors bien en avance dans la production des missiles, les russes ne se sont jamais approché d’eux. La guerre froide a été basée en grande partie sur ce mensonge.


Depuis l’écroulement de l’Union soviétique, les EU ont encerclé la Russie avec des bases militaires, des avions de guerre nucléaires et des missiles dans le cadre de son projet d’agrandissement de L’OTAN. En violant la parole sur la promesse de l’administration Reagan au président soviétique Mikhail Gorbatchev en 1990 que l’OTAN ne s’étendrait pas "un pouce à l’est", l’OTAN a presque l’Europe de l’Est reprise(prise le contrôle). Depuis l’ancien Caucase soviétique, l’accumulation militaire de l’OTAN est le plus vaste depuis la seconde guerre mondiale

En février, les EU ont monté un de ses coups d’État "de couleur" de procuration contre le gouvernement élu d’Ukraine; les troupes de choc étaient des fascistes. Pour la première fois depuis 1945, un pro-Nazi, le parti ouvertement antisémite contrôle les zones clés de pouvoir d’état dans une capitale européen. Aucun leader de l’Europe occidentale n’a condamné cette avancée du fascisme à la frontière de la Russie. Environ 30 millions de russes sont morts dans l’invasion de leur pays par les Nazis d’Hitler, qui ont été soutenus par l’Armée Insurgée ukrainienne tristement célèbre (l’UPA) qui était responsable de nombreux massacres juifs et polonais. L’Organisation des Nationalistes ukrainiens, de qui l’UPA était l’aile militaire, inspire le parti de Svoboda d’aujourd’hui.

Depuis le putsch de Washington à Kiev – et la réponse inévitable de Moscou en Crimée russe pour protéger sa flotte de la Mer Noire – la provocation et l’isolement de la Russie ont été tranformé en une propagande sur " la menace russe". Ceci est la propagande fossilisée. Le général d’armée de l’air des EU qui dirige les forces de L’OTAN en Europe – le Général Philip Breedlove – a revendiqué il y a plus de deux semaines avoir des images montrant 40,000 troupes russes "se massant" à la frontière avec l’Ukraine. Comme Colin Powell prétendait avoir des images prouvant il y avait des armes de destruction massive en Irak. Ce qui est certain est que le coup d’État rapace, irréfléchi de Barack Obama en Ukraine a enflammé une guerre civile et Vladimir Poutine est tombé dans un piège.

Après une catastrophe de 13 ans qui a commencé en Afghanistan, frappé bien après qu’ Oussama ben Laden se soit enfui, a ensuite détruit l’Irak sous un faux prétexte, ont inventé "un voyou nucléaire" en Iran, aient voué la Libye à une anarchie léviathique et aient soutenu des djihadistes en Syrie, les EU ont finalement lancé une nouvelle guerre froide pour compléter sa campagne mondiale de meurtre et la terreur par drone.

Un plan d’action d’adhésion de L’OTAN – tout droit sorti de la salle d’opérations de Dr Strangelove – est le cadeau du Général Breedlove à la nouvelle dictature en Ukraine. "Le trident Rapide" mettra des troupes américaines à la frontière russe de l’Ukraine et "le Vent de mer" mettra des navires de guerre américains en vue des ports russes. En même temps, des jeux de guerre de L’OTAN en Europe de l’Est sont conçus pour intimider la Russie. Imaginez la réponse si cette folie avait été installée aux frontières des EU. identique aux vues du général Turgidson.


Et il y a la Chine. Le 23 avril, Obama commencera un tour de l’Asie pour promouvoir son "axe" en Chine. Le but est de convaincre ses "alliés" dans la région, principalement le Japon, de se réarmer et se préparer pour la possibilité de guerre avec la Chine. Avant 2020, presque les deux tiers de toutes les forces navales américaines dans le monde seront transférés en Zone Asie-Pacifique. Ceci est la concentration militaire la plus grande dans cette région énorme depuis la seconde guerre mondiale.

Dans un arc s’étendant de l’Australie au Japon, la Chine fera face aux missiles américains et aux bombardiers nucléaires. Une base navale stratégique est en construction dans l’île coréenne de Jeju, moins de 400 miles de Shanghai et le centre industriel du seul pays dont le pouvoir économique va probablement surpasser celui d’EU. "l’axe" d’Obama est conçu pour saper l’influence de la Chine dans sa région. C’est comme si une guerre mondiale avait commencé par d’autres moyens.

Ceci n’est pas une fantaisie tirée du Dr Strangelove . Le secrétaire de défense d’Obama, Charles "Chuck" Hagel, était à Pékin la semaine dernière pour donner un avertissement que la Chine, sur la manière dont la Russie, pourrait avoir à faire face à l’isolement et la guerre s’il n’a pas accepté les demandes américaines. Il a comparé l’annexion de la Crimée à la discussion territorial complexe de la Chine avec le Japon sur des îles inhabitées à l’Est la Chine la Mer. "Vous ne pouvez pas aller dans le monde entier," a dit Hagel droit dans les yeuxt, "et violer la souveraineté de nations par la force, la contrainte ou l’intimidation." Quant au mouvement massif de l’Amérique de forces navales et des armes nucléaires en Asie, elle est "un signe de l’aide humanitaire l’armée des EU peut fournir".


Obama cherche une masse de crédits plus important pour des armes nucléaires que au moment historique pendant la guerre froide, l’ère de Dr Strangelove. Les EU poursuivent leur ambition de longue date de dominer le bloc continental Eurasien, s’étirant de la Chine à l’Europe : "un destin manifeste" en excution


Commentaires

  1. John Pilger a écrit cet article. Où est son nom ? Degoûtant ! Larcin !

    RépondreSupprimer
  2. il n'y a pas de larcin dans la mesure où il y a un lien vers le site originel ce que je fais toujours ... et la traduction n'est pas de moi ... si les sources n'étaient pas citées je veux bien admettre ...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Notre Dame des Landes : des subventions pour la construction de cabanes ?

Emmanuel Macron : cet homme est dangereux

FRANCE : La grande réforme de l'éducation nationale !!!