Convoi humanitaire russe: Kiev avait donné son feu vert le 12 août



NEW YORK (Nations unies), 23 août 

La Russie a envoyé son convoi humanitaire en Ukraine après avoir obtenu le feu vert de Kiev le 12 août dernier, a déclaré vendredi le représentant permanent de la Russie auprès de l'Onu Vitali Tchourkine.

"Quant au respect de la souveraineté ukrainienne, nous avons obtenu un consentement formel de Kiev. Nous avons mené des discussions à ce sujet avec les Ukrainiens et s'ils ont menti, c'est leur problème à eux", a indiqué M.Tchourkine au terme d'une réunion extraordinaire du Conseil de sécurité de l'Onu consacrée à l'entrée du convoi russe en Ukraine.

Selon lui, la Russie a reçu une note officielle de Kiev autorisant l'entrée du convoi humanitaire sur le territoire ukrainien le 12 août dernier. Les Kamaz sont entrés en Ukraine le 22 août, ont acheminé l'aide humanitaire à Lougansk et sont repartis à destination de la Russie.

Le diplomate russe a également rappelé que l'acheminement de l'aide humanitaire en Syrie avait été organisé sans le consentement des autorités de ce pays. L'adoption d'une résolution du Conseil de sécurité permettant d'envoyer une aide humanitaire en Syrie sans le consentement de Damas "était une innovation politique qu'on doit prendre en considération. Toutefois, nous avons obtenu le feu vert du gouvernement ukrainien", a souligné M.Tchourkine.

"Certains membres du Conseil de sécurité ne s'intéressaient pas à la mort des civils, à la catastrophe humanitaire dans l'est de l'Ukraine. Ils étaient préoccupés uniquement par le fait que la Russie accorde une aide humanitaire aux gens visés par des tirs d'artillerie. Mais nous avons expliqué que la Russie restait en contact avec les autorités ukrainiennes et qu'il n'y aurait pas de problèmes concernant l'acheminement d'aide humanitaire. La situation s'est calmée au sein du Conseil de sécurité", a ajouté le diplomate russe.

280 camions Kamaz blancs russes transportant des denrées alimentaires, dont 400 t de céréales, 100 t de sucre, 54 t d'équipements médicaux et de médicaments, 12.000 sacs de couchage et 69 groupes électrogènes de différentes puissances est arrivé à la frontière ukrainienne le 14 août dernier. Les douaniers ukrainiens n'ont commencé le contrôle des camions que le 21 août. Selon le ministère russe des Affaires étrangères, Kiev a utilisé tous les prétextes possibles pour retarder l'envoi d'aide humanitaire dans le sud-est de l'Ukraine.


Ria Novosti

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Notre Dame des Landes : des subventions pour la construction de cabanes ?

Emmanuel Macron : cet homme est dangereux

FRANCE : La grande réforme de l'éducation nationale !!!