Une marche républicaine ? ou renforcement des états policiers ?


et tout ça au nom de Charlie 




Le rassemblement sera placé sous le signe d’une véritable unité européenne contre le terrorisme. La chancelière allemande Angela Merkel, le président du Conseil européen Donald Tusk, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, le premier ministre britannique David Cameron, le président du conseil italien Matteo Renzi et le premier ministre espagnol Mariano Rajoy ont confirmé leur présence.

En plus de cette marche hautement symbolique, Paris sera le lieu d’une réunion internationale consacrée au combat contre le terrorisme. Dimanche, le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, recevra Alejandro Mayorkas, vice-ministre de l’intérieur des Etats-Unis, ainsi que le ministre de la justice, Eric Holder, en compagnie des ministres de l’intérieur allemand, britannique, espagnol, italien et polonais pour une réunion sur la lutte contre le terrorisme.

Le Monde


France, Allemagne, Grande-Bretagne... Des loi anti-terroristes toujours plus sévères


En France, le premier ministre Manuel Valls a annoncé, vendredi 9 janvier, qu'"il sera sans doute nécessaire de prendre de nouvelles mesures" pour répondre à la "menace" terroriste, après l'attentat contre "Charlie Hebdo".

Grande Bretagne :

Depuis l'attentat contre "Charlie Hebdo", Londres a encore relevé le dispositif de sécurité et les contrôles aux frontières. Un événement qui permet au chef de gouvernement David Cameron de justifier le nouvel arsenal antiterroriste qu'il a présenté en septembre et qui est discuté depuis cette semaine au Parlement.

Allemagne

l'Allemagne est en train de renforcer encore son arsenal. En septembre dernier, Berlin a annoncé le durcissement de la loi contre la propagande islamiste. Toute activité de soutien de recrutement et de propagande en faveur de l'organisation Etat islamique est prohibée, tous les signes et symboles faisant référence à ce groupe sont bannis dans les rassemblements publics et dans toute communication.


Une loi est en préparation qui permettra de confisquer non seulement les passeports, mais aussi les cartes d'identité des candidats au djihad.

Belgique :



Après l’attaque du Musée juif de Bruxelles en mai dernier, un projet de plan de lutte anti-djihad a été dévoilé en septembre par la presse. Il autorise les policiers à créer de faux profils pour infiltrer les réseaux djihadistes sur internet, il crée un Conseil national de sécurité (avec le premier ministre, les vice-premiers ministres, les services de renseignements), instaure un programme de "réinsertion et de déradicalisation"…

Pays Bas :


Fin août 2014, le gouvernement a annoncé des mesures complémentaires dans le cadre du "plan de lutte contre le djihadisme" : pénalisation des appels au djihad armé et des activités de recrutement, retrait de la nationalité néerlandaise aux combattants djihadistes, même s'ils n'ont pas été déclarés coupables d'un crime, et à toute personne qui s'est entraînée dans un camp djihadiste ou qui a aidé à recruter des combattants… Il est en outre formellement interdit de diffuser ou de montrer en public des instruments de propagande liés au djihadisme comme les drapeaux.


Des mesures préventives ont aussi été mises en place. Une équipe de la police est chargée de traquer les réseaux de l’extrémisme islamiste, les mosquées sont soumises à des contrôles, un numéro vert permet aux citoyens de pouvoir alerter les autorités...

Extraits source Nouvel Observateur 




Commentaires

  1. Sous préssion médiatique ces rassemblements émotifs et politiquement irréfléchis donnent caution à hollande pour deux actions ; un patriot act à la valls et une intervention aerienne en syrie supposée en finir avec l'etat islamique mais avec assad en perspective ...ET CE pour le plus grand bénéfice du qatar lequel finira enfin par faire transiter son gaz par la syrie au lieu de le liquefier pour l'exporter...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Notre Dame des Landes : des subventions pour la construction de cabanes ?

Emmanuel Macron : cet homme est dangereux

FRANCE : La grande réforme de l'éducation nationale !!!