samedi 11 avril 2015

LE VENEZUELA N’EST PAS UNE MENACE, NOUS SOMMES UN ESPOIR



Peuple du Venezuela, peuples fraternels du monde entier, le Venezuela a été injustement agressé. Le 9 mars dernier, le Président des Etats-Unis, Barack Obama, a signé un décret exécutif déclarant que la Patrie de Bolívar constitue une menace pour la sécurité nationale nord-américaine. Comme nous l’a enseigné l’Histoire, de telles déclarations ont eu des conséquences funestes pour notre continent et à travers toute la planète.

Face à cette nouvelle agression, nous hissons le drapeau de la légalité internationale, de la justice et de l’union de nos peuples. Le Venezuela sait qu’il n’est pas seul. Déjà en date du 14 mars, l’Union des Nations sud-américaines (UNASUR) a émis un communiqué historique qui marque le début de la construction d’une doctrine rejetant la tentative unilatérale d’application de sanctions ou de menace contre des pays par l’usage de la force politique, financière ou militaire

En tant que Président de la République Bolivarienne du Venezuela, j’ai adressé une lettre au peuple des Etats-Unis et au Président Obama, exposant les vérités du Venezuela, dénonçant l’agression et exigeant, au nom de l’immense morale du peuple de Bolívar, que ce décret présidentiel menaçant notre Patrie soit abrogé. J’appelle fraternellement les hommes et femmes de bien, progressistes, souverainistes, patriotes, nationalistes, humanistes à se joindre à nous dans cette campagne de défense de la souveraineté et à signer cette lettre en soutien au communiqué de l’UNASUR qui rejette le décret exécutif de Barack Obama et exige qu’il soit abrogé.

Nous sommes un peuple de paix et c’est debout que nous défendrons la paix,avec justice et dignité.

Notre victoire sera à jamais la paix !

Président de la République Bolivarienne du Venezuela

Nicolas Maduro Moros

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire